Carne est un duo qui fait du bruit depuis 2008. Ses membres sont par ailleurs très impliqués dans l’excellente scène Lyonnaise, ce qui devrait te suffire à te pencher sur le cas d’un groupe qui sort ici son deuxième album, presque quatre ans après un Ville Morgue déjà tout à fait recommandable. Je dis déjà, car ce Modern Rituals tout beau tout frais est un album des plus réussis, poussant les qualités de l’effort précédent encore un peu plus loin, que cela soit en terme de son que de compositions.

Pour ce qui est de la masse sonore, elle a clairement été musclé depuis l’opus précédent. On se réjouit d’ailleurs de trouver Amaury Sauvé à l’enregistrement et au mixage, confronté ici à un terrain de jeu un peu différent de ses habitudes, en tout cas dans la façon très crue qu’a le duo Lyonnais d’interpréter et de faire sonner sa musique. Cantonné en partie aux productions post hardcore de l’écurie Throatrunner qui sonnent il faut le dire un peu trop toutes de la même façon, l’ingénieur du son Lavalois offre ici un son impeccable, aussi lourd que vivant, moins indus que sur Ville Morgue, et qui sert parfaitement les points forts du groupe en lui offrant un impact rare.

Venons-en à la musique à proprement parler. Dans ce domaine, il apparaît assez vite que le groupe a un peu resserré son discours et les influences employées, se concentrant sur un croisement entre noise-rock et sludge, et ce joué avec la rage du hardcore. On est alors plus proches de l’énergie punk que de celle du métal, elle qui semblait assez présente sur le premier disque du duo. Aux niveaux des références, puisque tu aimes ça les références, on pense à des trucs genre Unsane, Haystack ou Dazzling Killmen pour les classiques, et à des trucs à la Membrane ou Whores si tu préfères les formations plus actuelles et tout aussi intéressantes. Tu mélanges un peu tout ça en en gardant avant tout le côté le plus lourd, urgent et sale des groupes précités, et tu obtiens à peu près la recette du Carne nouveau. Pas mal non ? Et puis, cerise sur le gâteau quand tu penses que tu vas peut être trouver tout ça un peu redondant, voilà que débarque Marion/Mütterlein (voir chronique, si tu ne sais pas de qui je parle) pour deux prestations habitées comme seule elle en a le secret. La musique du duo se fait à ces moments plus illustrative et mélancolique, ce qui apporte de la variété à l’ensemble tout en emmenant le résultat de cette collaboration sur de bien jolies et hautes cimes (écoute donc voir le morceau juste là dessous, et on en reparle au calme).

Si tu cherches un disque qui respire la joie de vivre et les pâquerettes, tu n’es donc clairement pas au bon endroit. Si par contre tu ne rechignes pas devant un pavé qui sonne comme la mort et brasse avec cohérence et personnalité toutes les influences qui te font vibrer, tu te régaleras de ce torturé voyage, intriguant et prenant. Le Made In France a encore une fois frappé, en somme !

Artiste : Carne
Release : Modern Rituals
Date de Sortie : 16/02/2017
Label : Shove Records, Poutrage Records, Vox Project, Dingleberry, No Way Asso, Ker Mess Noar, Drown Within Records
Acheter cet album