Onze ans après Just Like The Fambly Cat, le seul album un peu en dessous d’une discographie maigre mais exemplaire, Grandaddy revient. Entre temps, Jason Lytle nous a montré qu’il était toujours capable d’enchanter nos oreilles grâce à deux albums solo allant de réussi pour Dept. Of Disappearance à sublime pour Yours Truly, The Commuter. Cette fois, le petit nouveau s’appelle Last Place et il t’offre un beau voyage en arrière, mélancolique mais toujours positif.

Comme à son habitude, notre cher Jason s’occupe plus ou moins de tout sur ces douze pistes où l’on retrouve quelque chose qui penche plus du côté de la pop léchée mais joyeusement bancale d’un Sumday que de celui, plus lo-fi, d’un Under The Western Freeway. La production est en effet surement la plus travaillée que l’on ait pu entendre sur un album de Grandaddy, mais sans que le charme du groupe ne s’efface pour autant.

 

Le début de l’album, avec Way We Won’t (même si les premières écoutes m’avaient laissé un peu indifférent sur celle là), Brush With The Wild et Evermore, est très enlevé et accompagnera parfaitement ton café matinal. C’est efficace, très classe et le plaisir est d’entrée au rendez-vous. La suite est un peu plus inconstante au niveau qualitatif mais il est tout de même impossible de résister à cette joyeuse tristesse si particulière et si habilement magnifiée, surtout quand elle est transcendée par des morceaux aussi réussis que The Boat Is In The Barn, This Is The Part ou A Lost Machine. Les années ont beau passer, le songwriting du Californien reste de haut vol et ses mélodies toujours aussi réconfortantes. Le gars a son style, plus branleur que Wilco mais moins que Pavement, et si tu as accroché à l’époque, tu pourras difficilement faire la fine bouche cette fois. C’est fou comme ça marche à chaque fois d’ailleurs, mais que veux tu, on va pas se plaindre non plus.

Tu l’auras compris, ça fait longtemps que la musique de Grandaddy me parle comme celle de peu de groupes a su le faire. Et c’est donc avec grande impatience que je me suis rendu à mon premier concert du groupe la semaine dernière à La Gaîté Lyrique (Paris), rassuré qui plus est par les déjà nombreuses écoutes d’un nouvel album qui fait plus que répondre à mes attentes. Pendant près d’une heure et demie, Lytle et ses potes patibulaires ont alors déroulé une setlist en forme de best-of où les petits nouveaux s’incluaient à merveille au milieu des classiques de la fin des 90’s. C’est surement la meilleure des preuves de la réussite de ce Last Place que l’on espère pourtant ne pas être la conclusion d’une discographie sacrément chouette d’un groupe qui l’est tout autant.

Artiste : Grandaddy
Release : Last Place
Date de Sortie : 03/03/2017
Label : Columbia
Acheter cet album