ha_det_bra

En matière d’anti buzz, pratiquer le noise-rock en Croatie se pose là. Et si j’ai peut être de grosses lacunes, Ha Det Bra est seulement le deuxième groupe rock de ce pays à croiser ma route musicale après l’excellente formation surf-rock The Bambi Molesters il y a quelques années. Contrairement à ces derniers, on est ici en présence d’une musique bien plus sombre et torturée, qualificatifs donnant d’emblée de bonnes chances à ce disque d’atterir dans nos pages.

Ha Det Bra est un quintet n’ayant pas donné signe de vie depuis 1998, et qui réapparaît aujourd’hui avec un enregistrement récent de vieilles compositions parues à l’époque sur des objets désormais assez introuvables et de quelques inédits. Ne t’attends donc pas ici à du modernisme mais plutôt à un voyage dans le temps direction les années 90 à la rencontre d’une alliance féconde entre Jesus Lizard et les Cows, ces comparaisons étant en grande partie justifiées par la présence d’un chant pervers et incontrôlable. L’ambiance générale est elle plutôt à aller chercher du côté d’un Oxbow ou d’un Shellac, avec la présence de deux guitares permettant de tisser d’habiles dialogues sacrément bien amenés.

Si tu auras pu comprendre comme un(e) grand(e) que stylistiquement il n’y a rien de nouveau sous le soleil, c’est mélodiquement que ce Societea for Two tire son épingle du jeu. Alternant positions frondeuses (Burn The Maid) ou plus contenues (Hospital St. Grail), les affres du groupes sont présentées sous formes de chansons à la structure assez classique et possédant des climax assez marquants et des refrains qui restent longtemps en tête. On a donc toujours une petite bouée pour se raccrocher après quelques joutes bien dissonantes, comme sur les excellents Lowthing, Us in the Desert, Mustafa the Tyrant, ou sur le bien vu Michael’s Nightmyers qui se termine sur une reprise du thème d’Halloween. Cette efficacité rappelle Cop Shoot Cop, ce qui est sûrement le meilleur compliment que l’on puisse faire à un groupe de noise-rock mélodique. Un paquet d’intonations vocales rappellent d’ailleurs les lignes de Tod A., ce qui explique facilement qu’un tel disque me parle.

Une chronique devant être nuancée quand elle n’a pas pour sujet un des dix meilleurs disques de l’année, il me faut ici dire que la voix, toujours passée par une distorsion bien cradingue, lasse un peu à force. De manière générale, si les dix premiers titres représentent un vrai bonheur à chaque écoute, l’ensemble tire en longueur à cause de quelques morceaux en dessous. Mais bon, on peut comprendre qu’après 17 ans d’absence, le groupe soit un peu trop bavare. Ces quatorze titres représentent en tout cas un fort beau témoignage d’une formation appartenant au haut du panier du noise-rock européen, et qui mérite donc hautement la rencontre de tes oreilles averties.

Artiste : Ha Det Bra
Release : Societea For Two
Date de Sortie : 25/09/2015
Label : Geenger Records, PDV Records
Acheter cet album