indian_from-all-purity

Voilà bien un disque qui risque de me tirailler un bon moment avant que je ne puisse apporter un jugement définitif, au point de sûrement me lasser avant que cela n’arrive. C’est que ce cinquième album des américains d’Indian, From All Purity, ne révolutionne fondamentalement rien, mais maintient un intérêt certain tant il fusionne de choses, le tout en apportant une plus-value sonique évidente en comparaison des précédentes sorties du groupe.

Résumons. Indian balance du gros riff sous accordé lui collant directement l’étiquette doom. Naturellement le tout sonne très sale donc on passe dans la catégorie sludge. Et puis bon, on est en 2014 alors le côté black métal est de la partie, aussi bien pour sa double grosse caisse que pour ses cris plutôt aigues et acharnés. Là dessus par contre, on verra chez le chanteur Will Lindsay (que l’on a pu voir ces dernières années à divers postes entre autres chez Wolves In The Throne Room, Nachtmystium et A Storm of Light) une filiation directe à Khanate/Gnaw qui, même si la sauce ne prend pas aussi bien, confère à l’ensemble un sentiment étrange de fascination qui mérite un temps certain d’adaptation mais qui fait la différence. Pour le reste on est à mi-chemin entre Primitive Man (en plus fin), Thou (en plus glauque), et Yob (avec beaucoup moins de groove).

On est donc en terre bien trop foulée, et dans un mauvais jour j’aurais pu m’arrêter là. Seulement, bien que trop propre et référencé, From All Purity possède ses grands moments (The Impetus Bleeds, Directional) quand de toutes les facettes du mal évoquées émerge une musique qui tout simplement marche, et gratouille alors dans le sens du poil le gros barbu qui sommeille en toi. Je serai bien moins positif sur les inspirations noise (Clarify surtout) tant elles ont l’air de tenir de la posture dans une production si bien léchée et codifiée, surtout quand on enchaîne sur un morceau post-core aussi chiant que Disambiguation.

Avec ce deuxième album chez Relapse, on dirait bien que pas mal de forces poussent à faire d’Indian une des nouvelles formations qui comptent dans le marché lucratif du sludge doom. Sans démériter et avec un certain talent, ce From All Purity ne repose tout de même que sur deux titres et demi (en gros la première moitié de l’album) vraiment réussis, ce qui dans un album qui en compte six n’est pas si mal mais est loin d’être suffisant pour renverser la donne d’un milieu qui se mord la queue. Je les placerais cependant un peu au dessus du lot grâce à une réelle capacité de synthèse qui rend certaines tirades vraiment imparables.

Artiste : Indian
Release : From All Purity
Date de Sortie : 21/01/2014
Label : Relapse Records
Acheter cet album