Il est facilement concevable que, pour un musicien, jouer du Unsane et autres joyeusetés lourdes mais tranchantes peut représenter un absolu des plus jouissifs. Pour l’auditeur en revanche c’est plus compliqué, les bonnes chansons et les albums consistants ne courrant pas tant que ça les rues. Heureusement pour tout le monde, les quatre gus ici présents se font assurément plaisir, et ce sans nous laisser loin de la fête.

kowloon_container

Pour commencer, quand tu nais chez l’oncle Sam, à San Fransisco pour Kowloon Walled City, du moment que tu branches du matos et l’enregistres, tu te retrouves avec un son de porc. C’est comme ça, et les pauvres européens que nous sommes avons bien du mal à lutter.

Pas d’exception à noter ici, bien au contraire : les guitares te frisent le tympan à coup de chalumeau, la basse t’uppercutte droit dans le mille, et la batterie se fait des grillades avec les restes. Sur des bases comme celles-ci, avec de chouettes idées dans les compos et de bonnes gueulantes mélodiques en sus, le résultat ne peut être que bon quand il s’agit de faire parler une poudre de type noise-core/post-hardcore (au sens honorable hein).

Malheureusement, quand les ricains décident de calmer le tempo et de se la jouer instrumental c’est déjà un peu plus laborieux. Certes, rien d’insurmontable et l’on trouve de belles tonalités assez originales, mais là où l’objectif est de recréer la fin du monde, le résultat s’approche parfois du bâillement et fait pointer la déception d’être passé pas loin d’une claque bien revigorante.

La faute à un son finalement un peu propret, à quelques riffs peu inspirés, ou à des compositions trainant un peu trop en longueur ? Peut être un peu de tout ça, mais surement aussi par péché de jeunesse, péché pour lequel on ne pourra leur en vouloir.

Sans me joindre aux avis dithyrambiques pratiqués par le microcosme noise-rock, force est de constater, et vous pourrez en juger vous même avec les extraits présentés ici, que l’on tient un disque plus qu’agréable voire carrément bon par moment, et surtout un groupe qui devrait nous en mettre de belles dans la tronche à l’avenir.

Artiste : Kowloon Walled City
Release : Container Ships
Date de Sortie : 04/12/2012
Label : Brutal Panda
Acheter cet album