Clairement, ce n’est pas faire dans l’originalité que de te parler aujourd’hui de Power Trip et de leur nouveau rejeton Nightmare Logic. Quiconque de bon gout, médias y compris, ne tarit en effet pas d’éloges pour le groupe depuis Manifest Decimation et s’est empressé récemment d’encenser à nouveau le petit dernier. Mais bon, chez GVAC on est gentils et on se dit qu’il est encore possible que :

– tu sois passé à côté de ce phénomène pour le moment encore un peu underground;
– tu te sois barricadé face au trop plein de compliments disponibles sur le net (on aurait fait pareil si il n’y avait pas eu le Hellfest 2016);
– quand c’est bon, c’est bon.

Jouons la donc comme si tu étais newbie. Power Trip, c’est simple et ça mélange avec savoir faire le thrash de Sodom ou de Sepultura période Beneath The Remains, le death d’Obituary (les voix, le groove) et le crossover de Cro-Mags. Le résultat est tout bonnement tonitruant et se présente sous la forme d’un enchainement de riffs imparables et de refrains mémorisables en une écoute, ce qui est idéal pour les chanter ensuite à l’infini.

Où situer Nightmare Logic par rapport aux précédentes réalisations du groupe ? Le plus simple, ce sont les différences, car elles sont minimes : la voix est moins noyée par la reverb’ qu’à l’accoutumée et de manière générale la production, bien que sonnant toujours aussi old school dans le grain, est plus puissante que jamais. Pour le reste, on retrouve nos petits chéris là où on les avaient laissés, à mi chemin entre violence et fun,toujours prêts à te malaxer la nuque par tous les moyens.

 

Sauf qu’avant, on jouait un peu constamment à parier sur les inspirations du groupe et on trouvait notre plaisir à se confronter à une relecture épanouie de nos amours d’adolescence. C’était jouissif, mais on espérait secrètement que ça aille un jour plus loin. Désormais, on entend avant tout Power Trip, la patte du groupe étant devenue vraiment reconnaissable, que cela soit par rapport aux légendes précitées que vis à vis de leurs contemporains genre Iron Reagan, Havok ou Municipal Waste. De là à dire que les Texans réinventent la poudre, il est clair que nous n’en sommes pas encore vraiment là. Mais malgré tout, avec Nightmare Logic, le groupe est dans la place, ses armes sont GRAVE affutées (quel son de gratte !!), et il est prêt à récolter les fruits de son talent.

L’addition est en effet simple. Depuis leur EP Armageddon Blues, nos toujours aussi jeunes gaillards ne se sont pas plantés une seule fois. Au contraire, ils se construisent au fur et à mesure des sorties un répertoire de tubes qui commence à avoir de la gueule, la presque de totalité de Nightmare Logic pouvant désormais s’ajouter à cette liste. Celui-ci est en tout cas leur album le plus complet et a la bonne idée de sortir pile au bon moment vis à vis de l’excitation que commence à susciter le groupe via le bouche à oreille. On ne peut donc s’attendre qu’à continuer de voir déferler le raz de marée, et pour une fois, nous ne nous en plaindrons pas.

Artiste : Power Trip
Release : Nightmare Logic
Date de Sortie : 24/02/2017
Label : Southern Lord
Acheter cet album