sheik_keep

Quitte à révéler une information capitale, ce qui va me permettre d’abréger cette pompeuse introduction, sachez que l’homme aux multiples facettes (et groupes) se prénommant Frank Gaffer et officiant seul derrière le patronyme de Sheik Anorak nous prépare un podcast doublé d’une interview qui permettra de présenter l’éclectisme et le stakhanovisme du bonhomme, en plus de son très bon goût.

C’est qu’entre son label plutôt porté sur le free-jazz/musique improvisé Gaffer Records et ses diverses formations allant du black métal (Neige Morte) à la pop furieuse (Totale Eclipse), le lyonnais est une des têtes chercheuses les plus passionnantes de la scène française, et ce depuis bientôt plus de dix ans.

Sheik Anorak est donc son projet solo. En live, le monsieur boucle et reboucle sa guitare pour créer un maelstrom me rappelant personnellement l’œuvre minimaliste de Steve Reich and co avant de faire exploser le tout en s’armant de sa batterie. Sur ce Keep Your Hands Low qui nous intéresse aujourd’hui, on a le droit à quelque chose de bien différent qui fait avant tout passer cette galette pour un terrain de jeux furieux que notre serviteur explore avec une joie palpable.

Et autant dire que la partie est aussi agréable pour son auteur que pour l’auditeur qui se promène aussi bien dans des contrées noise/math/tropical rock (…what we’ve left behind) rappelant la scène bordelaise (Api Uiz, Chocolat Billy,…), bruitistes, et grande nouveauté : pop. Il n’est d’ailleurs pas très étonnant de retrouver notre gaillard sur ce terrain tant il a toujours su rendre sa musique, même la plus expérimentale, sensible et accrocheuse. On peut en tout cas dire qu’ici le mariage est consumé, décomplexé, jouissif, à tel point que sa place sur mon étagère juste avant les disques de Shield Your Eyes me semble être plus qu’une simple coïncidence.

Au sommet de cet accouplement on retrouve des tubes un tantinet émo (dans le sens 90’s du terme) comme ce Keep Your Hands Low introductif, Tomorrow Never Knows, ou encore Stuck In There. Dans ces moments, un sentiment de générosité t’emporte complètement, te donnant envie de crier les paroles à en perdre la voix tout en te roulant par terre aux assauts d’une batterie free gorgée d’un feeling inimitable. C’est d’ailleurs là dessus que monsieur Gaffer fait la différence car bien que tout ait du être enregistré en différé on a vraiment l’impression de suivre un groupe qui se connaît par cœur et qui déroule dans l’allégresse.

Keep Your Hands Low est donc au final l’œuvre d’un sacré musicien qui démontre ici toute l’étendue de ses capacités sans jamais transformer la performance en branlette stérile puisque tout est porté par l’amour de la musique et du jeu. Court et varié, il n’en fallait pas plus pour que ce disque soit l’incontournable du genre en ce début d’année. On a maintenant bien hâte de voir de quelle façon l’homme s’appropriera cette perle sur scène. Le rendez-vous est pris fin avril pour les parisiens, dans un festival des plus inratables.

Artiste : Sheik Anorak
Release : Keep Your Hands Low
Date de Sortie : 21/02/2014
Label : Gaffer Records, SK Records
Acheter cet album