Misanthropie, nihilisme, saleté, trompette, voilà avec quel genre de mots il faudrait introduire (et c’est bien le cas de le dire) les Brainbombs à un non-initié. On enchaînerait sur le fait que les Suédois déversent leur bille pour une modeste mais fidèle poignée de fans depuis 1985 et que leurs textes sont parmi les plus...